Les journées européennes
du patrimoine
14 & 15 septembre 2013

Formulaire de recherche

Les bases de données patrimoniales en ligne

Les bases de données et les ressources documentaires proposées en ligne par le ministère de la Culture et de la Communication ont pour objectif de rendre accessible à tous, par de simples clics, l’extrême diversité du patrimoine culturel français, européen et international. 

Elles permettent de doter les citoyens français et européens d’instruments de connaissance performants et exhaustifs à partir d’outils en accès libre et gratuit. 

Elles sont enrichies par les missions et les travaux de l’ensemble des services de la direction générale des patrimoines, par l’Inventaire général du patrimoine culturel et ses services régionaux, et des services déconcentrés du ministère. 

Les bases de données Mérimée et Palissy

La base «  Mérimée  » 
Réalisée à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, la base «  Mérimée  » recense le patrimoine monumental français (architecture religieuse, civile, agricole, scolaire, militaire et industrielle) et signale aux professionnels et amateurs de patrimoine environ 250 000 notices. 

Les notices sont réparties en deux domaines interrogeables séparément ou simultanément. Le premier s’enrichit à mesure des enquêtes de l’Inventaire général du patrimoine culturel sur le terrain  ; le second est constitué à partir des mesures nationales de protection au titre des monuments historiques (arrêtés et décrets de classement et inscription). 

Elle est mise à jour périodiquement avec la collaboration des conservations régionales des monuments historiques dans les directions régionales des Affaires culturelles. 

La base «  Palissy  »
La base «  Palissy  » recense le patrimoine mobilier français classé et inscrit au titre des monuments historiques dans des domaines variés du patrimoine (objets religieux, mobilier civil, peintures, sculptures, tapisseries, patrimoine scientifique et technique, patrimoine des transports, orgues, cloches et instruments de musique).

La base de données signale à ce jour 144 000 notices d'objets ou ensembles d'objets mobiliers protégés, dont 120 000 notices concernent des objets classés et 24 000 des objets inscrits (sur les 130 000 objets inscrits en cours d'informatisation).

Les notices sont illustrées progressivement : 50 000 photographies d'objets classés sont  ainsi proposées au public.

L'alimentation de «  Palissy  » est effectuée par la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine en concertation avec les services déconcentrés : conservations régionale des monuments historiques (DRAC) et conservations des antiquités et objets d'art. 

Les fonds de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine 

La Médiathèque de l'architecture et du patrimoine est chargée de recueillir, d'étudier, d'inventorier, de conserver et de mettre à la disposition, aussi bien de l'administration que du public, les ressources documentaires de la direction générale des patrimoines. L'origine de ses fonds remonte à la naissance du service des monuments historiques. Elle représente ainsi la mémoire écite du patrimoine protégé au titre des monuments historiques (immeubles, objets, patrimoine scientifique, archeologie) ou des secteurs sauvegardés et des zones protégées. 

La Médiathèque conserve des documents intéressant les édifices à partir de la date de leur protection au titre des monuments historiques (archives, 200000 plans, plusieurs centaines de milliers de tirages photographiques, livres et périodiques). Ils sont accessibles sur le site de Charenton-le-Pont (fort de Saint-Cyr). 

Elle propose également sur son site internet des «   visites guidées  » au sein de ses archives photographiques. Chacune de ces visites propose un choix d'interrogations pré-programmées sur la base de données «  Mémoire  », qui catalogue les négatifs et les tirages conservés à la Médiathèque. Une occasion unique de découvrir des fonds exceptionnels tels que ceux du Studio Harcourt, de l’Atelier Nadar, de Roger Parry ou encore les autochromes de la Première Guerre mondiale. Il est ensuite possible de compléter votre parcours en interrogeant directement la base «  Mémoire  ». 

La base Mémoire 

Riche d'environ 160  000 notices, la base images, baptisée «  Mémoire  », recense le patrimoine monumental français. Elle contient des images fixes dont certaines illustrent les notices d'œuvres des bases «  Mérimée  » et «  Palissy  » ainsi que les notices du Thésaurus de la désignation.

Le moteur Collections 

Outil transversal et convivial destiné à un public non spécialiste, le moteur de recherches sémantiques « Collections » interroge simultanément les différentes sources documentaires du ministère et de ses établissements publics (le musée du Louvre, le musée du quai Branly, la BnF...) et les collectivités territoriales partenaires (archives départementales, bibliothèques municipales, services régionaux de l'Inventaire, musées...).
« Collections » donne accès au patrimoine national réparti sur l'ensemble du territoire. Il fait également partie de la contribution française au portail européen Europeana
« Collections » est un moteur de recherches sémantiques permettant des interrogations en langue naturelle. La recherche s'effectue en plein-texte quelle que soit la base d'origine et le type de document. Le moteur sémantique permet de retrouver un terme quelle que soit sa forme (plurielle, conjuguée, etc.), et d'étendre la recherche aux mots synonymes ou de même racine étymologique. La recherche est donc, après analyse, étendue aux mots sémantiquement proches de ceux utilisés dans la requête en s'appuyant sur des dictionnaires dont certains sont évolutifs pour répondre à nos terminologies spécifiques. 

Le Thésaurus de la désignation

Le Thésaurus de la désignation développe sous une forme méthodique les 1135 termes utiles à la désignation des œuvres architecturales et les 2529 utiles à la désignation des œuvres mobilières. L'organisation propre au Thésaurus permet de situer chaque terme dans une hiérarchie dont les entrées principales sont classées selon des catégories fonctionnelles liées à l'usage religieux, funéraire, industriel, etc. Il comporte en outre tous les renvois nécessaires, des définitions sommaires, des notes d'utilisation. 

La base Archidoc

La base Archidoc est composée de notices issues de différents dépouillements de sources documentaires : bibliographiques, sources imprimées, revues, sources manuscrites, iconographiques. Chaque notice contient des informations localisées sur une œuvre architecturale ou un objet mobilier ou un site.

La recherche documentaire privilégie : 

  • l'accès topographique (région, département, canton, commune, lieu-dit, adresse)
  • l'accès par les noms propres des acteurs de la construction (architectes, maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre...)
  • enfin, par le contenu de la notice bibliographique : auteur de la source (article, monographie...), tous les termes contenus dans le titre du document, et le titre des périodiques.

L’Atlas des Patrimoines 

L'Atlas des patrimoines offre aux internautes une plate-forme cartographique permettant de connaître, visualiser, éditer, contractualiser et télécharger des données géographiques patrimoniales (ethnographiques, archéologiques, architecturales, urbaines, paysagères) sur un territoire.

Il s’adresse aux différents services de l'État et des collectivités territoriales, aux professionnels du patrimoine, au public désireux de connaître son environnement culturel, tant du point de vue réglementaire que documentaire. 

Il rend accessibles et visibles les monuments historiques, les espace protégés, les biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, les  labels Patrimoine XXe et Maisons des Illustres, mais aussi des documents cartographiques relatifs à l’archéologie, l’histoire de l’art, l’architecture, etc.

L'Atlas est connecté au Géoportail, outil de référence nationale pour l'accès aux données géographiques publiques. 

Il peut être connecté à d'autres portails géographiques, quelle que soit l'échelle (Europe, région, département, …) ou la thématique (littoral, environnement, risques…). 

Lieu virtuel de diffusion et d’accès aux patrimoines des territoires, il offre une lecture innovante du territoire et s’incrit ainsi au cœur des problématiques d’aménagement du territoire et de développement durable. 

La base HEREIN

Le Réseau européen du patrimoine « HEREIN » est un système permanent d’information regroupant les services gouvernementaux responsables du patrimoine culturel dans le cadre du Conseil de l’Europe. Il est devenu le point de référence pour les administrations, les professionnels, les chercheurs et les organisations non gouvernementales intervenant dans ce domaine, ainsi que tous les citoyens intéressés.

La base de données « HEREIN » offre une vue synthétique des politiques du patrimoine culturel conduites dans les pays européens. L’information est fournie et régulièrement mise à jour par les partenaires dans les pays qui ont nommé des coordinateurs nationaux.

Elle offre ainsi au Comité Directeur de la culture, du patrimoine et du paysage (CCDC) un outil pour le suivi de la mise en œuvre des Conventions du patrimoine culture du Conseil de l’Europe dans les États membres.

Le réseau « HEREIN » offre également un thésaurus multilingue unique, couvrant les concepts et les termes existants dans le domaine des politiques et des programmes du patrimoine, et ayant pour objectif d’harmoniser la description et la compréhension des politiques du patrimoine à travers l’Europe.

Recherche thématique

Formulaire de recherche


Affiner la recherche

Critères

Evénements
Accessibilité handicap
Animations spécifiques

 title=

langue